Pages

mardi 22 mai 2018

Ventes aux enchères au profil de Coralie



Je voudrais partager cet incroyable projet dans lequel Family and co s'investit depuis plusieurs mois.

Dans la ville de Tipton, en Angleterre, un groupe de retraitées organise des concours de crochet et confectionne tout un tas de petits jouets (animaux, poupées, couvertures ...) qui sont vendus sur Facebook. L'intégralité de la recette des ventes est reversée aux parents de Coralie afin de les aider à faire face aux frais de la maladie de leur fille.


Comment ça marche ?

Si vous souhaitez acheter un lot, c'est tout simple : proposez un prix sous l'article en question. La  personne ayant donné le dernier prix l'emportera (fin de l'enchère le 27 mai à 10h !).

Il est également possible de participer à cette enchère en proposant quelque chose à vendre (livres, fabrications artisanales ...). Contactez dans ce cas Family and Co en MP, et votre annonce sera ajoutée à la vente aux enchères.

Merci de partager un maximum, la vente s'achève en fin de semaine ! 😊

dimanche 20 mai 2018

Bibliok'lipop {mai 2018}

En ce moment, nous lisons ...



Oh, là, là : quel bazar, dans mon petit cœur ! Les émotions contrastées et mélangées, ça me connait. Mais aussi : les mots et les dessins tout simples pour les exprimer. 💛

Cet album au format généreux et aux grosses pages cartonnées se destine aux tout-petits (dès 2 ans, oui !). Pour nous, nous le dégustons depuis plusieurs années, et je l'affirme : il fonctionne encore mieux avec les un-peu-plus-grands. C'est un livre qui se bonifie avec le temps, voilà.


Au centre de la couverture blanche, un cœur multicolore est gravé. Qui s'inscrit, de plus en plus petit, en négatif, dans chacune des pages que l'on tourne. C'est le petit détail qui plait beaucoup aux enfants. Et il me semble y voir un symbole : celui des émotions que l'on maitrise de mieux en mieux et qui "rétrécissent" au fil de la lecture.

Un must-have, absolument !


Alors, voilà, c'est un livre topissime qui nous apprend dès l'introduction qu' "une religion est un ensemble de croyances basées sur la foi en l'existence d'une ou plusieurs forces supérieures.". Discussion :

"Moi, dit Antonin, je ne crois pas en Dieu.
- Moi, dis-je, je crois en la Nature.
- Moi, je Louiselle, je crois en la Licorne." 

😁😁😁

C'est un album un peu kitch comme je les aime : avec des photographies d'enfants et de rituels de toutes les traditions, détourées sur fond blanc. Vous voyez ? Aujourd'hui, on privilégie plutôt les illustrations - c'est vrai qu'un dessin mignon est plus ... euh ... mignon - mais rien à faire : moi, j'aime bien les photos. Histoire de montrer à mes enfants de vrais enfants, qui ont de vrais couleurs, de vrais visages, et de vrais défauts - de vraies beautés aussi.

Chaque religion est ici présentée, à travers la voix d'un enfant, par le biais du rite. Que mange-t-on, que fête-t-on, que lit-on, etc. ? C'est une approche à la fois concrète et objective. Toutes les grandes religions - et quelques-unes plus "petites" - sont présentées. Somme toute, voici un excellent manuel d'instruction religieuse !



Lily, c'est toute une série géographique : il y a Lily cherche son chat ("Cherche et Trouve" dans le monde) et Lily en reportage ("Cherche et Trouve" dans New York). Celui que je vous présente aujourd'hui se déroule dans Paris. L'un des principaux avantages de cette série, c'est la clarté de la présentation et la facilité de lecture - les enfants se sont débrouillés pour les lire seuls et j'ai à peine mis le nez dedans. Seulement, comme, ça, vu de loin, il m'a semblé que les indices étaient assez faciles à débusquer pour eux. À proposer donc peut-être un peu plus tôt  pour faire durer le plaisir !


Le fait que je ne sois pas archi-fan des illustrations n'engage que moi - personne n'est d'accord avec moi dans ma famille. Donc : mettons que je n'aie rien dit. 😊



Lorsque nous avons emprunté ce livre, Antonin l'a lu en entier, d'une traite, et ne l'a plus lâché pendant plusieurs jours. 😊

Nous sommes fans de toute la série - Fruits et légumes, Insectes, Merveilles du monde, AnimauxArbres, Oiseaux, Mer ... La présentation est toujours la même : finement illustrée, foisonnante et gaie. Emmanuelle Tchoukriel a une manière bien à elle de travailler, qui rappelle celle des naturalistes du temps passé. La précision est de mise, mais aussi le soucis d'une certaine diversité des espèces présentées, de leurs formes, de leurs couleurs et leurs textures.


Chaque fleur est nommée par son nom latin et vernaculaire. Les variétés sont précisées, et les principales caractéristiques, décrites en quelques paragraphes. 💚



Nous, on a toujours au moins un Joëlle Jolivet sous le coude.

Autant dire que quand on a vu celui-ci à la bibliothèque ... Hop ! Il était déjà embarqué.


Pourtant, il m'a fallu quelques quarts d'heure pour entrer dans cet album, je l'avoue. C'est que j'y cherchais un mode d'emploi. Que voulez-vous, je ne suis qu'une adulte. Or, Rapido n'est ni une  fiction, ni un documentaire, ni un  "Cherche et trouve" malgré ses allures de livre-énigme ...

Mes enfants n'ont pas connu mon embarras et sont entrés dans la logique de l’œuvre  dès la première lecture. Je les ai suivis et j'ai compris : Rapido est une balade urbaine. Une excursion moderne. Si on se laisse porter par ce fleuve d'un nouveau genre, il nous mène à tout un tas de sujets passionnants - d'où viennent les objets que l'on achète, quelle est leur origine et comment les achemine-t-on ? Mais ceci est déjà une autre histoire ...

Nous regardons, nous écoutons ...



Oyez, oyez : je n'avais jamais achetée un DVD pour mes enfants jusqu'à ce jour. 🙈 Soit nous empruntions, soit on nous offrait (Panda, petit panda et Totoro !), soit nous regardions en streaming (Yakari, Lulu Vroumette...), soit ... nous ne regardions rien du tout. Je suis fière de constater qu'aujourd'hui les journées "sans écrans" sont chez nous plus nombreuses que les journées "avec", et que cela se fait naturellement. 👍

Mais : je me suis remémorée soudain cette série David le Gnome qui passait lorsque mes frères et moi étions petits. Les 10 premiers premiers épisodes sont disponibles en streaming, mais pour la suite, bernique ! Il vous faudra acheter le DVD. Dans la mesure où la série est pour moi une vraie madeleine de Proust, qu'elle plait très sincèrement à mes enfants, et qu'elle véhicule des valeurs de paix, d'écologie et de merveilleux, c'était vite vu !

C'est un premier achat dont nous sommes fier, et qui fait du profit ! Mes enfants aiment revoir inlassablement les mêmes épisodes, je crois que nous en avons pour un bon moment avant d'avoir fait le tour de ces 26 épisodes ...


Énorme coup de cœur musical de ce dernier mois, vous pouvez écouter quelques extraits de ce chef-d’œuvre ICI, ou ou encore . Vitaminé, poétique, nous n'avons pas réussi à nous lasser de cet album ... Et pourtant, nous l'avons écouté en boucle ! C'est bourré d'intelligence, de drôlerie et d'émotions ... C'est une ode fantastique à la faune et à la flore ... Je serai vraiment très heureuse si quelques-uns d'entre vous le découvrez grâce à moi aujourd'hui !

Nous jouons ...



Voici un petit jeu original, que Louiselle a choisi à la ludothèque ce mois-ci et qui a bien plu à toute la famille. Il s'agit en fait d'un jeu de mémoire (les joueurs doivent mémoriser une suite de silhouettes qu'un des joueur fait défiler devant leurs yeux), mais il comporte tout un tas de variantes de manière à corser l'affaire et à jouer à tous les âges. La cerises sur le gâteau, c'est l'aspect "Jeu de lumière", bien sûr, et l'univers clairement onirique. Très mignon !

Et chez vous, qu'y lit-on /écoute-t-on ? Que regarde-t-on et à quoi joue-t-on ? 😊

mercredi 16 mai 2018

Louiselle, 6 ans


Quelle merveilleuse tradition que celle de mettre au centre de nos attentions, une fois par an, une personne chère à notre cœur !

J'aime vraiment les fêtes d'anniversaire - toutes les fêtes d'anniversaire, bien que celles de mes enfants soient de loin mes préférées. Un anniversaire, c'est comme un endroit spécial rempli d'amour. Un moment-balise dans l'année, dont on peut raviver le souvenir à chaque fois qu'on a besoin de se sentir aimé.

Il y a un truc que j'aime un peu moins dans les anniversaires de mes enfants : c'est que ça me fait un travail monstre. 😂

Pourtant, j'ai vraiment l'impression de faire simple par rapport à nos voisins - chez nous, pas de location de château gonflable ni de fête à thème digne d'un mariage standing. Mais il se trouve que j'accueille toute ma famille à chaque fois et qu'en plus de la logistique que cela suppose (prévoir les repas et cuisiner pour 10 personnes, organiser les couchages de chacun, nettoyer un tant soit peu la maison au préalable ...), et bien ... je dois gérer la fête proprement dite, donc. L'anniversaire.

Voici les petits ingrédients de la célébration des 6 ans de la Damoiselle ( SIX ANS !! Mon cœur chancelle ... ). Je ne suis pas encore la championne du monde du "Simple et Efficace", mais je progresse, je progresse !

1. Une piñata



Non, mais quelle idée, je vous assure. Il faut compter trois ou quatre heures pour fabriquer une piñata comme celle-là. 😭


L'idée n'est pas de moi, bien sûr. Mais de la Damoiselle herself, qui a pris l'idée chez une copine. Et bien sûr, la piñata tant désirée était rêvée sous la forme d'une licorne (car non, ce n'est pas un chien, enfin).

Et je l'ai fait. En m'inspirant largement de cet article, et avec plaisir, même - vrai, c'était chouette, tout ce bricolage en secret. J'ai aimé partir en quête de petites bricoles pour la garnir - bindis, barrettes, autocollants, tatouages-licornes (!!) et confettis.


Verdict : la piñata, c'est vraiment (vraiment !) sympa. Lorsque la nôtre a commencé à hennir et que Louiselle s'est mise à la chercher partout, pour la découvrir finalement dans l’entrebâillement de la cabane de jardin, nous avons su que la fête allait commencer ! La Damoiselle a commencé par la câliner un long moment avant de décider de l'immoler. D'ailleurs, soyez prévenus, cela fait un peu bizarre de voir son enfant taper sur un truc qui a la forme d'un animal. Je n'avais pas anticipé cet aspect des choses, mais après coup je préfèrerai une piñata sphérique, par exemple. No way : Antonin veut déjà la sienne pour son prochain anniversaire. En forme de baleine. "Parce que, a-t-il réfléchi, la baleine est le plus gros animal qui existe. Donc, il y aura encore plus de choses à l'intérieur."😵

2. Un gâteau



Louiselle avait été très claire sur sa liste d'anniversaire. C'est ici, en première ligne, je cite : "PA DE GATO ET PLIN DE CADO". Il est vrai que Louiselle n'aime pas les gâteaux, et j'ai donc pensé remplacer la pâtisserie de rigueur par une bête pyramide de fruits. Un panier de fraises hérissés de bougies, ça aurait pu le faire, non ? J'étais toute contente de mon idée, et à la perspective de m'en tirer à si bon compte question timing.

Et puis mon frère est arrivé la veille de la fête ... avec un gâteau. Un beau. Si beau et si sophistiqué que j'étais absolument sûre d'une chose : Louiselle allait le détester.

Donc : Louiselle qui ne voulait pas de gâteau allait en avoir un qu'elle n'aimerait pas. 

Vous trouverez peut-être mon raisonnement absurde, mais il m'est apparu très rapidement que j'étais OBLIGÉE, du coup, de proposer mon propre gâteau. L'espèce de pendant inverse de celui dont nous allions nous régaler : un truc absolument nul au niveau gustatif, mais qui ferait pétiller ses yeux et dont elle se souviendrait toujours.

J'ai opté pour le petit train de NotreFamille.com. La recette est vraiment super facile, relativement rapide, et le résultat est adorable ! Les petits yeux ont pétillé comme se doit et toutes les cochonneries qui composaient la chose ont été hautement appréciées des enfants pendant que les adultes dégustaient leur pâtisserie fine.

(J'assume totalement les orgies de sucreries aux occasions très spéciales - anniversaires, Halloween. Mes enfants ne voient pas la couleur d'un bonbon le reste de l'année, et c'est un "rythme" qui nous convient, sain sans être complètement sectaire. 😊)

3. Des cadeaux


Vous vous souvenez de la liste d'anniversaire de Louiselle ? "PA DE GATO ET PLIN DE CADO", n'est-ce pas ?

Juste en dessous, la Damoiselle développe son idée : "DES SURPRISE". 

S'ensuit une demi-douzaine de licornes (dont une piñata), un énième poulain-peluche, une "PEINTURE COLORIAGE OU ON PEU PAS DÉPASSER" et le désir de "MANGER DANS LE LIT". 😁

Voici ce que cette liste nous a inspiré :


1. Grand arc-en-ciel Grimm's pastel : splendide et multi-usages.
2.  Jument et poulain into (Royal Breeds) : lorsqu'on rapproche les deux animaux, la jument baisse le nez vers son petit et le poulain lève la tête vers sa mère. Grâce à leurs museaux aimantés, ils s'embrassent, c'est chou ! Les animaux sont de belles dimensions, mais je trouve le plastique un tantinet léger et les crinières peut-être pas tout à fait assez fournies. Louiselle ne les quitte plus, néanmoins !
3. Cahier ligné A4 "Unicorn Time". Voilà de quoi consigner tous les écrits de la Damoiselle pour l'année à venir !
4. Centre d'équitation Lego. Valeur 130 euros, achetés 50 euros via le Bon Coin. La construction est complexe et risque d'occuper toute la famille pendant plusieurs jours, mais Louiselle est trèèès motivée.
5. Globe-puzzle 3d (Ravensburger). Je cherchais un puzzle un peu différent, et c'est bingo ! Il est vraiment attractif - même si c'est Antonin qui s'est en fait jeté dessus dès réception. Le globe achevé peut être posé simplement sur un socle. Ou bien, on soustrait quatre pièces au niveau de l’Antarctique, de façon à pouvoir l'encastrer sur une base munie d'une ampoule. Le globe s'allume ou s'éteint lorsqu'on frappe dans ses mains ... 🌟
6. Puzzle poulain (Ravensburger). Plus classique, pour ma petite fan des puzzles (et des poulains, mais ça, vous l'aviez compris ...).
7. Un grand cerceau (rose).
8. Un cahier de Peinture magique (Usborne). Il suffit de peindre les coloriages proposés avec de l'eau, pour voir de délicates couleurs se révéler. C'est vraiment magique, résolument frais, les illustrations sont adorables, et les enfants peuvent s'installer rapidement sur un coin de table sans sortir tous le tralala peintures/chiffons/palettes et compagnie. C'est un vrai coup de cœur, je m'apprête à faire un stock pour en offrir autour de moi !

4. Des souvenirs



Je suis très attachée à la "cérémonie" d'anniversaire montessorien, mais je ne parviens jamais à la proposer le jour J. D'abord parce qu'elle est synonyme chez nous d'intimité et que nous attendons donc que tous nos invités soient repartis. Ensuite, parce qu'une telle célébration, ça se prépare. Il faut sélectionner les photos de l'enfant et réfléchir aux petites anecdotes qu'on va lui raconter. Et forcément, je me creuse la tête pour trouver des éléments nouveaux, parce qu'évidemment, il n'est pas question de ressortir les images de l'année dernière assorties des mêmes commentaires - vous pensez bien qu'elles sont gravées dans la mémoire de Louiselle et qu'on ne la lui fait pas.

Bref, cette année, j'ai enfin trouvé une solution qui me convienne. Il se trouve que par ailleurs, je suis perpétuellement noyée sous la masse de photos à trier et que j'ai du mal à me motiver pour constituer des albums. Je m'apprête donc à offrir à la Damoiselle, en grande pompe, un mini-album de 100 photos de son année écoulée. Et je ferai de même pour chaque enfant, à chaque anniversaire (peut-être le ferai-je pour mon homme aussi, tiens). Bien sûr, je mesure l'ampleur de la tâche, mais c'est de toute façon un travail que je dois faire, non ? Le faire pour l'offrir aux miens devrait me motiver efficacement - en tous cas, pour l'instant, ça marche. J'offre aux enfants ce petit album au cours du rituel montessorien, et nous nous appuyons dessus pour l'enrichir de nouveaux souvenirs (quitte à laisser une certaine part d'improvisation dans tout cela). L'idée, c'est aussi, à terme, de ressortir les petits albums de chaque année passée, dont chacun symbolise une révolution terrestre.

Et sinon, avez-vous reconnu le globe que Louiselle a choisi pour le rituel de cette année ? 👆 😉

jeudi 10 mai 2018

Projet 10/10 {Mai 2018}

Projet 10/10 :
le 10 du mois, notre journée en 10 photos !


9h00 : Notre  journée commence ainsi, avec mon Damoiseau en pyjama, qui saute sur le clavier à peine son petit déjeuner avalé. Bon, il n'est pas toujours dans cet état d'esprit et le clavier peut aussi être boudé des semaines entières. 😊

Non, les enfants ne prennent pas de cours de musique à l'extérieur pour le moment. D'abord parce que nous serions bien embarrassés pour dégager du temps pour cela, ensuite parce qu'ils n'en expriment pas le désir. Enfin et surtout parce que mon homme a subi des cours de piano bi-hebdomadaires tout au long de sa propre enfance, et qu'il ne souhaite pas infliger cela à sa progéniture. 😊 Pour nous, la musique n'est pas une affaire de compétition, ni même de compétence. Chacun a son rapport propre à la chose, chacun a quelque chose à vivre avec la musique. Cela ne regarde que lui, et se fait de toute évidence sur le mode du plaisir.

Oui, l'étude du solfège est pour nous incontournable. Encore un fois, cela se fait sans contrainte, au rythme de chacun, selon les envies du moment. On peut s'exercer de manière ludique (via des applications par exemple) dès que la lecture courante est acquise - cela me semble être un bon indicateur, mais il n'est jamais trop tard pour s'y mettre !


9h30 : La majeure partie de notre journée, en cette saison, se passe au jardin. Nous y jouons, y mangeons, et nous jardinons beaucoup. Je me sens de plus en plus compétente en la matière, et notre jardin évolue d'autant plus rapidement que j'ai appris à suivre mon instinct.

Côté fleurs,  je m'émerveille en ce moment devant le lin rouge, les renoncules d'un orange profond et les aillum nain blancs. 💗 Les fleurs de ciboulettes et de pâquerettes garnissent nos salades quotidiennes, et côté fruits, les bébés figues gonflent chaque jour. Notre tout jeune cerisier, planté il y a six mois, est déjà couvert de grappes vertes. Les petits fruits (fraises, groseilles,framboises, mûres, myrtilles) promettent d'être abondants !

Les escargots  profitent de l'humidité des derniers orages pour échanger allégrement leurs gamètes (cf. photo 👆), et il m'a fallu venir aujourd'hui à la rescousse d'un hanneton malade. Après examen attentif, Louiselle s'est aperçue qu'il était parasité par trois insectes minuscules, gros comme des demi-pucerons, qui s'accrochaient à ses pattes et à son abdomen. Me voilà donc en train d'épouiller mon hanneton à l'aide d'une pince à épiler ... 😅Oui, on aura tout vu ...


11h00 : Antonin termine l'attrape-rêve à fabriquer qu'il a reçu lors de la chute de sa dernière dent - il y a plus d'un mois déjà, il était temps de finir ce petit bricolage !

Si vous êtes comme moi à l'affut d'idées de petits cadeaux à glisser sous l'oreiller pour ce type d'occasion, voilà : pour cette dent-là, en plus de l'attrape-rêve, Antonin avait trouvé un bloc de papier à origami et trois rouleaux de masking-tape. Une idée pour le prochain round ? Les dents de lait tombent généralement par deux, non ?, il faut que me tienne prête à agir ... 😊


12h00 : Déjeuner tout simple - ce soir, ce sera plus chic, nous avons une invitée ! - mais ce que j'aime ces assiettes de saison ! Surtout quand les radis et les blettes (sautées à l'ail  et à la crème, un régal) proviennent de notre potager, vous vous en doutez.


13h30 : Les enfants sont invités à observer quelques œuvres emblématiques de Joan Miró et à en dégager les couleurs les plus récurrentes pour composer leurs palettes.


Puis je leur parle du "dessin automatique", pratiqué par les surréalistes, et nous nous exerçons à dessiner en aveugle, et peignons nos réalisations.


Le projet a absorbé les enfants une bonne partie de l'après-midi, et j'ai dû reporté la balade que j'avais prévue pour aujourd'hui.
 

15h30 : Nous attendons Mamayou dans la soirée et l'attente commence à être longue pour les enfants. Allez, hop, un p'tit maquillage entre deux corvées de rangement/linge/ménage : la fête prend un peu d'avance !


16h30 : Les enfants décident d'écrire sur la terrasse un petit mot de bienvenue à leur grand-mère qui ne devrait plus trop tarder. 😊


17h00 : Mamayou est déjà là ! Et elle ne vient pas les mains vides, elle nous apporte un joli bouquet de son jardin vosgien. 💗

Demain, ce sera au tour des oncles, des tantes et des cousins de débarquer pour fêter dignement les 6 ans de Louiselle ...

Je me déconnecte donc pour me consacrer au miens et faire la fête ! À très bientôt ! 😊

samedi 5 mai 2018

Du globe au planisphère (+ Printables)


Voici aujourd'hui une petite séquence de géographie à laquelle je tiens particulièrement. Voilà des années que je la propose à mes élèves, et j'étais très émue de la réaliser à la maison (ça grandit, ça grandit par ici !!). 😊

Cette activité permet à l'enfant de passer de la représentation sphérique, réaliste, de notre planète, à une représentation qui n'est pas sans problème, mais que nous utilisons néanmoins car elle est fort utile : la carte plane.

La représentation plane n'est pas sans poser problème, dis-je. Et l'objectif de cette séance est justement de le faire comprendre à l'enfant et, ainsi, de commencer à développer son esprit critique. C'est pourquoi il me semble qu'il ne faille pas la proposer trop tôt - à partir de 7 ans, c'est parfait. Bien sûr, chez nous, Louiselle, qui aura 6 ans dans une semaine, nous a rejoint et il n'était pas question de l'évincer !

C'est Antonin qui a initié cette activité, en se levant un matin avec une idée fixe :

ANTONIN, gonflé à bloc,

Maman, aujourd'hui, je vais dessiner une carte du monde, tout seul ! En traçant exactement les contours des continents comme ils sont en vrai !!

Réalisant soudain l'ampleur de la tâche,

Euh ... Tu m'aideras ?

MOI

D'accord, je t'aide. Va me chercher une orange. 

😊



"Voilà : on va dire que cette orange est notre planète. Elle flotte dans l'espace, elle tourne sur elle-même, elle tourne dans la cuisine - je veux dire, autour du soleil, bien sûr."

On laisse l'enfant manipuler librement le fruit quelques minutes, il peut s'amuser à mimer ses déplacement dans l'espace. Puis : 

"Ce qui nous intéresse, nous, c'est la peau de notre planète, sa croute terrestre, puisque c'est là que se trouvent les continents que nous voulons dessiner. Puisque notre dessin est plat, on va essayer de prélever cette peau sans l'abîmer et de la poser à plat sur notre table."

(On peut, à ce stade, tracer rapidement les continents sur la peau d'orange à l'aide d'un feutre. Ça s'efface au cours de la manipulation qui suit, mais cela peut aider à se représenter les choses si besoin. Et puis, c'est fun.)

Ici, je saisis un couteau et je suis les indications des enfants pour trancher la peau, puis je les aide à la détacher. Ils choisissent de découper l'orange en deux hémisphères nets (je pense que la représentation du planisphère Montessori, qu'ils ont manipulé dans ma classe, n'est pas étrangère à cette décision).

Nous obtenons donc deux dômes dodus sur la table de notre cuisine. Est-il possible de les aplatir ? Louiselle essaie, de manière très pragmatique :


Non, comme ça, ça ne marche pas bien. On abîme la peau en l'écrasant et puis le bombé se reforme rapidement lorsque la pression s'arrête. Peut-on imaginer une autre solution ?

On peut :


Antonin trouve très rapidement : il faut inciser le contour de chaque demi-sphère, jusqu'à ce qu'il accepte d'épouser une surface plane. Armés de ciseaux, les enfants entaillent donc chacun un hémisphère.

Bonne nouvelle ! Il est tout à fait possible d'aplanir notre globe terrestre pour obtenir une vision à plat.

Mauvaise nouvelle : la représentation obtenue n'a pas une forme pratique. Ce n'est pas rectangulaire. Ça ne rentre pas dans les livres. Il y a des "trous" sur les bords. 

Nous collectons dans la maison tous les planisphères dont nous disposons : cartes d'Atlas, puzzles, posters ... Tous s'inscrivent proprement dans un rectangle parfait. Comment est-ce possible ?

Nous dénichons cependant une exception ... dont la forme nous rappelle étrangement celle de notre peau d'orange ...

Projection de Goode (1923)

Nous parvenons à la conclusion suivante : pour représenter notre monde à plat dans un rectangle parfait, il faut tricher. Une carte rectangulaire est bien pratique, mais elle ne représente pas la réalité. Notre monde représenté ainsi est forcément déformé.

A ce stade, nous nous promenons sur Internet et nous comparons les trois principales projections cartographiques : celle de Mercator (1569), qui respecte les angles, mais pas les aires ; celle de Peters (1855), qui respecte les aires, mais pas les angles ; enfin, celle de Fuller (1954), de loin la plus satisfaisante, mais qui suppose de "faire un puzzle" dans sa tête. Elle ressemble un peu à notre peau d'orange, non ? 💛


Nous sommes fin prêts, à ce stade, pour dessiner notre planisphère. Nous savons que cela ne sera pas facile, voire impossible. Nous enveloppons notre globe rugueux de papier de soie - bien sûr, il y a des plis, et bien sûr, notre dessin sera déformé de ce fait. Nous sommes avertis ! 

Les enfants travaillent au pastel gras, en s'appliquant à suivre les reliefs du globe ...

Nous déplions le travail et observons le résultat. Certes, notre planète n'est pas aisée à reconnaitre dans ce dessin. Mais cette représentation-là en vaut une autre, et au moins elle est garantie "exempte de toute idéologie" ... 😉 Elle a la naïveté de l'enfance, et elle ne s'en tire pas trop mal !


Je trouve important d'exposer nos enfants à des représentations variées de notre planète. J'ai donc fabriqué des cartes de nomenclature qui reprennent les principales projections citées dans cet articles, mais aussi des cartes "géo-centreés" : centrée sur l'Europe, comme nous en avons l'habitude, mais aussi centrée sur le Japon ou l'Amérique du Nord. Personne n'est au centre du monde ! J'ai aussi inclus dans cet ensemble de cartes quelques représentations du monde connu à travers les âges : Antiquité, Moyen Âge et Temps modernes. 


Toutes ces cartes sont un régal pour mes enfants, qui s'appliquent à y repérer les différents continents et construisent une vision du monde plus riche que le sempiternel Mercator ne le permet. "Oh, mais l'Afrique, elle est graaaaande, en fait !", "Ha, oui, l'Asie et l'Amérique sont voisines, elles ont juste le Pacifique entre elles", "Mais le Pacifique, quand même, il est immense, c'est le plus grand océan du monde !", "Il y a beaucoup d'eau sur notre planète, bien plus de que de terre", etc.


J'espère qu'elles plairont à vos petits géographes ! 😊

mardi 1 mai 2018

Souvenirs d'avril {2018}

"Mais, si la vie n'est pas rose, alors : elle est de quelle couleur ?"
(Mot d'enfant)


Collections de petits trésors du mois passé ...

- M'offrir un petit cadeau pour fêter la fin de la rédaction de mon deuxième livre consacré aux 5-12 ans, 
à paraitre aux éditions Mango en août prochain !  💙

Calendrier lunaire Mirus Toys, ouais il est beau, ouais c'est de la folie, et il est A MOOOI (rien qu'à moi, na ! 😆)

- S'acharner sur la slackline ... tout seuuul !

En chaussettes (il faisait froid !) et avec une mauvaise position des pieds, soit.
Dont la présente photo m'a permis de m'apercevoir et que nous corrigeons depuis !

- Manipuler le tableau de cent grâce à un prêt de matériel (merci, à toi, T. ! 😉)


- Jouer dehors.

Land art

"LE PETITCOCHON A AVALÉ L'ÉTOIL POLÉR" (Louiselle, 5 ans)



- Jouer dehors.

Land Art again

- Réinvestir l'atelier à présent que les grands froids sont passés !


Bonjour, mai ! 💙

jeudi 26 avril 2018

Cartes de nomenclature : les Hominidés


Petit passage rapide par ici ce soir pour partager de nouvelles cartes de nomenclature. Mes enfants se passionnent pour les hominidés depuis quelques semaines - en particulier, grâce à la découverte des premiers épisodes de Il était une fois l'homme. 👍


J'ai donc conçu 20 cartes de nomenclature qui présentent les principales espèces humaines. Elles comportent, pour chaque espèce retenue : une vue d'ensemble (silhouette), et un portrait. Ce "zoom" sur le visage est complémentaire et m'a semblé important : l'essence-même de l'humanité est peut-être là, dans le visage. Regarder un habilis dans les yeux - ou du moins, sa reconstitution scientifique -, vaut les discours les plus pointus sur les caractéristiques de notre famille. Enfin, il me semble. 😊


J'ai fait figurer aussi une illustration de "site de vie" : j'ai opté pour cette appellation, car, dans le cas de l’australopithèque, on ne peut pas vraiment parler d'habitation ...  Il est difficile de rendre compte des lieux de vie en une petite image carrée, bien sûr, mais ces reconstitutions sont de bonnes bases pour l'observation et, la description, et serviront de départ à des recherches plus approfondies.


Enfin, vous y trouverez quelques objets artisanaux emblématiques de chaque population : une fois de plus, il est impossible d'être exhaustif ici, mais cela permet de visualiser l'évolution des techniques assez efficacement.

Les enfants adorent manipuler et trier ces cartes : on peut s'amuser à regrouper toutes celles qui se rapportent à la même espèce et/ou aligner tous les portraits, les outils, les habitats etc. pour comparer l'évolution physique et artisanale.



Bonne soirée à tous ! 😊